Les Russes sont pris d’une fièvre acheteuse @investorseurope courtiers | Jean Boulle Luxury | Scoop.it


«Cette année, Noël aura un goût amer… Après les Fêtes, on risque d’être emporté dans la spirale de la crise!» Sans panique mais avec une vive inquiétude, Natalia ne cache pas son pessimisme. Comme beaucoup de Russes, elle a suivi, éberluée, la chute du rouble lundi et mardi. «Certes, ce n’est pas aussi grave que les crises des années 90. Mais, heure par heure, on a vu la devise s’effondrer. Sans comprendre ce qui se passe. Sans comprendre pourquoi notre Banque centrale et notre gouvernement sont incapables d’anticiper et de réagir…» peste cette mère de famille de 45 ans.


 ...


Via Alcofribas